Musicothérapie 

et autisme

On observe une influence positive de la musicothérapie sur le développement des capacités des enfants qui présentent un trouble autistique. L’une des raisons pour lesquelles les spécialistes ont commencé à utiliser la musique comme thérapie est le fait qu’elle stimule les deux hémisphères du cerveau. Dès lors, on peut utiliser une chanson ou un instrument de musique pour renforcer les compétences cognitives et sociales. 
En outre, la musique favorise le comportement communicatif et les relations interpersonnelles. L’utilisation d’un instrument de musique durant la thérapie donne aux enfants l’occasion de développer une forme de relation avec l’objet lui-même, d’abord, puis de communiquer avec les autres, via la musique notamment.

 
musicothe%C3%8C%C2%81rapie_autisme_edited.jpg

Pourquoi ?

Les personnes autistes sont souvent particulièrement intéressées et sensibles à la musique. C’est lié au caractère motivant et engageant de la musique.

Cette thérapie peut aider les enfants autistes à améliorer leurs compétences dans des domaines tels que :

  • la communication

  • les problèmes sensoriels

  • les aptitudes sociales

  • l’autonomie

  • les habiletés perceptuelles/motrices

  • le comportement

  • les fonctions cognitives

Le thérapeute va alors mener des “expériences” musicales qui toucheront la corde sensible de l’enfant (ou l’adulte), établissant des liens personnels et renforçant la confiance.

Musicothérapie et langage

Nombreux sont les enfants atteints d’autisme qui parlent peu ; par ailleurs, plusieurs enfants qui ont des problèmes de fonctionnement éprouvent des difficultés à suivre des instructions verbales et à décoder correctement les signaux non verbaux, comme le langage corporel. La musique est un moyen d’expression qui ne nécessite pas de mots. Via des improvisations au piano ou sur le djembé par exemple, l’enfant peut exprimer la colère, la tristesse, la joie, l’enthousiasme, etc.
Dans d’autres cas, la musicothérapie aide à développer des compétences linguistiques déjà existantes, et ce, de plusieurs manières. La musique peut ainsi permettre aux enfants de comprendre des notions, de nommer des objets et des images, mais aussi d’améliorer leur niveau de compréhension et de développer leurs capacités de communication. 
On estime que la musique améliore la capacité d’association des sons aux actions, en reliant le centre cortical auditif au centre moteur. Ceci peut faciliter la compréhension d’instructions verbales. Associer de la musique aux actions permet, avec de l’entraînement, de renforcer les parties du cerveau liées au langage.

Comment ?

La première méthode utilisée est l'observation. En effet, lors des premières séances, je propose à l'enfant plusieurs petits jeux musicaux qui vont me permettre de mettre en place un protocole d'intervention. Je pars toujours du potentiel de l'enfant et de ses gouts pour aller vers une évolution. 
Les séances seront alors rythmées par des rituels tout en laissant la place à la spontanéité et à la découverte. La priorité de chaque séance reste l'échange et la communication (qu'elle soit musicale, verbale ou gestuelle).
De nombreux instruments sont à la disposition de l'enfant comme le piano, la guitare ainsi que de nombreux instruments de percussion...

Les groupes d'habilité sociale et musicothérapie

A chaque vacances scolaires, je propose avec ma collègue Cécilia Reichert Unfer, éducatrice spécialisée sur Ensisheim, des ateliers d'habilité sociale et de musicothérapie. En effet, il nous semble important que les enfants puissent se confronter à leurs pairs tout en apprenant les règles sociales dans un environnement bienveillant et adapté. Nous proposons alors des groupes alliant des expériences psycho-éducatives et musicales pour favoriser les échanges et la communication!

La relaxation

A la fin de chaque séance, je propose toujours un temps de relaxation. En effet, les personnes atteintes de TSA sont soumises à un stress permanent par leur compréhension différente du monde qui les entoure. Ils sont alors très réceptifs à ce temps qui leur permettent de faire une pause. Ce temps leur est d'ailleurs bénéfique pour pouvoir être davantage disponible pour les apprentissages ou les relations sociales.

La musique est un langage universel, laissons leur l'occasion de communiquer...


Contact

Suivre

  • Facebook
  • Facebook

06.25.91.68.44

©2019 by Camille Persent Crabeil Sophrologue/ Musicothérapeute. Proudly created with Wix.com